Frappes israéliennes sur Gaza après des lancers de ballons incendiaires

Israël a mené dans la nuit de vendredi à samedi des frappes aériennes sur des cibles du mouvement palestinien Hamas à Gaza, en représailles à des lancers de ballons incendiaires depuis l'enclave palestinienne ayant provoqué des incendies en Israël.

Frappes israéliennes sur Gaza après des lancers de ballons incendiaires
©afp
afp

"En réponse aux lancers continus de ballons incendiaires depuis Gaza en direction d'Israël(...) des jets de combat ont frappé une infrastructure militaire du Hamas et un site de lancement de roquettes", a indiqué l'armée dans un communiqué tôt samedi. "Le site de lancement de roquettes était situé à proximité de zones civiles, soulignant une fois de plus comment le Hamas continue de mettre en danger les civils palestiniens", ajoute l'armée. Aucun blessé n'a été signalé dans l'immédiat.

Quatre incendies se sont déclenchés vendredi dans la région d'Eshkol, proche de Gaza, ont affirmé les pompiers israéliens, sans faire état de victimes et précisant que des experts avaient conclu que la source des feux était des "ballons incendiaires".

La dernière fois que des ballons de ce type avaient été envoyés depuis Gaza et provoqué des incendies, le 25 juillet, l'Etat hébreu avait riposté par des frappes aériennes ciblant des positions présumées du Hamas, le mouvement islamiste armé au pouvoir dans le territoire palestinien. L'Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l'enclave de Gaza, sous blocus israélien depuis 15 ans et où vivent entassés quelque deux millions d'habitants.

Des incidents sporadiques -- lancers de ballons incendiaires de Gaza et frappes aériennes israéliennes en représailles -- ont eu lieu depuis le 21 mai, date d'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu ayant mis fin à une guerre éclair entre le Hamas et Israël.

Du 10 au 21 mai, 260 Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes dans la bande de Gaza, parmi lesquels des combattants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 13 morts, dont un soldat, d'après la police et l'armée. Plus au nord, l'armée israélienne a mené des frappes vendredi sur le Liban en riposte à des tirs de roquettes venant de ce pays voisin, revendiqués par le mouvement chiite libanais Hezbollah.

Sur le même sujet