Vif réchauffement diplomatique entre Israël et le Maroc

Le ministre israélien des Affaires étrangères vient à Rabat pour l’inauguration du bureau diplomatique.

Vif réchauffement diplomatique entre Israël et le Maroc
© AFP
Léa Masseguin © Libération
C'était le 23 octobre 2000, à l'aube de l'éclatement de la Seconde Intifada dans les Territoires palestiniens. Le Maroc de Mohammed VI, au pouvoir depuis un peu plus d'un an, avait rompu ses relations avec Israël en raison de "l'échec du processus de paix" et des "agissements inhumains" perpétrés par l'armée israélienne sur des civils...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité