Vers une quatrième dose de vaccin en Israël ? "C'est ce à quoi nos vies vont ressembler à partir de maintenant"

Une deuxième dose de rappel risque-t-elle d'être nécessaire ?

Vers une quatrième dose de vaccin en Israël ? "C'est ce à quoi nos vies vont ressembler à partir de maintenant"
©Shutterstock

On le sait, le coronavirus est loin d'avoir disparu. Israël a récemment dû faire face à une recrudescence des cas, liée au variant Delta et ce, malgré un haut taux de vaccination. En effet, plus de 60% de la population est totalement vaccinée contre le Covid-19. Depuis le 1er août, une troisième dose est administrée aux résidents d'Israël. La campagne de rappel concernait d'abord les personnes âgées de plus de 60 ans, pour finir par être étendue à toutes les personnes âgées de 12 ans et plus ayant reçu la deuxième injection de vaccin il y a plus de cinq mois.

Mais cela suffira-t-il ? Pas selon le responsable israélien au coronavirus. Salman Zarka a invité son pays à se préparer à l'administration d'une quatrième dose de vaccin Pfizer/BioNTech. Celle-ci ferait donc office de deuxième injection de rappel.

"Le virus est là et restera là", a-t-il déclaré à la radio publique. "C'est ce à quoi nos vies vont ressembler à partir de maintenant. Par vagues."

Ce n'est pas la première fois qu'il tient ce genre de propos. Dans une interview accordée au Times of Israel le mois dernier, Salman Zarka expliquait qu'il fallait "envisager la [possibilité de] vagues ultérieures avec de nouveaux variants, comme celui de l'Amérique du Sud". "En pensant à cela et à l'affaiblissement des vaccins et des anticorps, il semble que tous les quelques mois - cela pourrait être une fois par an ou cinq ou six mois - nous aurons besoin d'une nouvelle injection", avait-il ajouté.