"Nous devons tous faire des sacrifices, le pays a besoin de mesures exceptionnelles" : le nouvel exécutif libanais donne le ton

Le nouveau gouvernement formé par Najib Mikati doit faire face à de lourds défis.

Najib Mikati
© AP
Jenny Lafond, correspondante à Beyrouth
C’est un soulagement empreint de scepticisme qui a accueilli la naissance, le 10 septembre, du gouvernement de Najib Mikati au Liban, treize mois après la démission du Premier ministre Hassan Diab, à la suite de la double explosion du port de Beyrouth, le 4 août 2020. Soulagement d’abord de voir le pays en plein effondrement enfin doté d’un cabinet...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité