Irak: trois roquettes s'abattent près de la zone verte à Bagdad, pas de victimes

Trois roquettes se sont abattues dimanche matin sur un quartier de Bagdad adjacent à l'ultra-sécurisée zone verte, qui abrite notamment l'ambassade américaine, sans faire de victimes, a-t-on appris auprès d'une source de sécurité.

Irak: trois roquettes s'abattent près de la zone verte à Bagdad, pas de victimes
©ABACAPRESS

"Trois roquettes Katioucha sont tombées dans le quartier de Mansour à Bagdad", a indiqué cette source à l'AFP sous le couvert de l'anonymat.

Les roquettes sont tombées respectivement près d'un hôpital du Croissant-rouge, près d'une banque et à proximité du service de gestions des eaux du district, selon cette source.

La zone verte, qui abrite des bâtiments gouvernementaux irakiens et l'ambassade américaine, est adjacente au quartier de Mansour.

Cette attaque, la première commise dans Bagdad depuis le mois de juillet, n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Elle survient en plein pendant le processus de recomptage des voix des élections législatives anticipées du 10 octobre.

Selon des résultats préliminaires, l'Alliance de la conquête, la vitrine politique du Hachd al-Chaabi, une influente coalition d'ex-paramilitaires pro-Iran, a vu son nombre de sièges fondre. Les dirigeants du Hachd al-Chaabi contestent ces résultats avec véhémence et plusieurs centaines de leurs partisans ont entamé il y a douze jours un sit-in sur une avenue menant à la zone verte en signe de protestation.

Le Hachd al-Chaabi est farouchement opposé à la présence américaine en Irak. Ses dirigeants ont salué à plusieurs reprises les attaques à la roquette et aux drones piégés ayant ciblé ces derniers mois des bases militaires irakiennes abritant des Américains, sans les revendiquer officiellement.

Quelque 2.500 soldats américains sont toujours déployés en Irak. Ils se cantonneront officiellement à un rôle de "conseillers" des forces de sécurité irakiennes dès 2022.