"La coalition a détruit Raqqa. Et maintenant, ce sont ces enfants qui la reconstruisent"

Le 17 octobre 2017, la ville de Raqqa était reprises aux djihadistes de l’État islamique. Pour y parvenir, les frappes aériennes ont détruit près de 80 de la ville, selon Amnesty Internationale. Aujourd’hui, dans ses ruines, ce sont des enfants qui travaillent.

"La coalition a détruit Raqqa. Et maintenant, ce sont ces enfants qui la reconstruisent"
Céline Martelet et Noé Pinède, envoyés spéciaux à Raqqa
Dès le lever du soleil, Raqqa s’agite. La poussière recouvre rapidement les rues et rend l’atmosphère étouffante. Depuis quatre ans, elle s’échappe des décombres des bâtiments éventrés par la violence des frappes aériennes de la coalition internationale. Les générateurs électriques tournent à plein régime,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité