Le Hamas, perçu comme seule entité politique palestinienne à tenir tête à Israël dans la défense des intérêts arabes

Le Hamas peut vouloir laisser entendre qu’il a la capacité d’agir hors des murs gazaouis. Le mouvement islamiste teste aussi sa popularité, glanée au printemps.

Le Hamas, perçu comme seule entité politique palestinienne à tenir tête à Israël dans la défense des intérêts arabes
©DPA
La deuxième attaque en quatre jours menée dans la vieille ville de Jérusalem par un Palestinien contre des Israéliens implique directement le Hamas. Si le parti islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza n’a plus d’activité politique exécutive en Cisjordanie, ni à Jérusalem-Est, occupés par Israël, il y a toutefois encore des partisans et des militants. L’assaillant de dimanche, Fadi Abou Chkhaydam, 42 ans, était bien un membre de l’organisation,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet