Pour les Syriens, le retour au pays est un saut dans l’inconnu

Plus de 6,8 millions de Syriens sont éparpillés dans le monde. Pour le gouvernement danois et l’UNHCR, ils doivent pouvoir, sous conditions, rentrer dans leur pays. Un retour est-il possible ?

Une poupée géante, surnommée “Petite Amal”, a fait le tour de l’Europe en octobre dernier pour symboliser l’émigration syrienne. On la voit ici à Strasbourg.
Une poupée géante, surnommée “Petite Amal”, a fait le tour de l’Europe en octobre dernier pour symboliser l’émigration syrienne. On la voit ici à Strasbourg. ©AFP
Les réfugiés syriens peuvent-ils rentrer à la maison ? Cette question n'est pas aussi hypothétique - ni anodine d'ailleurs - que cela. Au Danemark, depuis novembre, les autorités menacent de jeter en prison des Syriens qui refusent de rentrer dans leur pays. Au Royaume-Uni, en ce mois de janvier, le Home Office a décliné la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet