"Mon frère est emprisonné et a été électrocuté, battu, humilié pour quelques tweets"

Areej al-Sadhan explique également recevoir elle-même "des menaces tout le temps".

Areej al-Sadhan lors d'un sommet sur les droits de l'homme à Genève
Areej al-Sadhan lors d'un sommet sur les droits de l'homme à Genève ©Oliver O'Hanlon/Geneva Summit
Jacques Besnard
Le timbre de sa voix varie constamment. Entre l'éraillement ému dans les moments durs et l'intensité lorsqu'elle verse dans le courroux pour appuyer sur le clou. Depuis quatre ans, Areej al-Sadhan met toute son énergie pour obtenir la libération de son frère Abdulrahman. A 38 ans, ce travailleur humanitaire croupit dans une geôle saoudienne où il aurait été torturé selon ses proches....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité