Au nord de la Syrie, les réchauds à pétrole font des ravages: "Lorsque la tente prend feu, toutes les personnes présentes à l’intérieur sont brûlées. C'est un désastre"

La province d’Idlib est la seule qui s’oppose encore à Bachar al-Assad. Des milliers de déplacés s’y entassent.

Hussam Hammoud et Céline Martelet
Au nord de la Syrie, les réchauds à pétrole font des ravages: "Lorsque la tente prend feu, toutes les personnes présentes à l’intérieur sont brûlées. C'est un désastre"
©AFP
Il est 11 heures du matin quand une voiture couverte de boue s’enfonce à toute vitesse dans une petite rue en pente. À l’approche d’une grande maison traditionnelle syrienne, son conducteur freine brutalement, et extrait de la banquette arrière un jeune homme. Il s’appelle Abdallah. Il...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité