Israël veut une garde nationale pour "défendre son front intérieur"

La dernière vague d’attentats a encouragé un gouvernement sur la sellette à armer la population.

Rouger Nicolas
Des soldats israéliens se rassemblent pour la commémoration d’Israël pour les soldats morts au combat dans un cimetière militaire à Tel Aviv, mercredi 4 mai 2022.
Des soldats israéliens se rassemblent pour la commémoration d’Israël pour les soldats morts au combat dans un cimetière militaire à Tel Aviv, mercredi 4 mai 2022. ©AP
Devant son cabinet, il y a deux semaines, le Premier ministre Naftali Bennett avait déclaré "l'aube d'une nouvelle étape dans la guerre contre le terrorisme". Cela fait maintenant deux mois que le chef du petit parti d'extrême-droite Yamina, que le hasard électoral a mis à la tête du gouvernement, s'évertue à rassurer son...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité