Un Palestinien tué par les forces israéliennes en Cisjordanie occupée

Un travailleur palestinien a été tué par balle dimanche par les forces israéliennes près de la barrière de séparation en Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

AFP
Un Palestinien tué par les forces israéliennes en Cisjordanie occupée
©Shutterstock

Il a été identifié par le ministère comme étant Nabil Ghanem, 53 ans, un travailleur originaire de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

Selon l'agence officielle Wafa, Nabil Ghanem faisait partie des dizaines de milliers de travailleurs palestiniens de Cisjordanie qui se rendent chaque jour en Israël, où ils perçoivent des salaires plus élevés, notamment dans les secteurs de la construction et de l'agriculture.

Si les travailleurs traversent en toute légalité, dotés d'un permis officiel de travail en Israël, d'autres franchissent de manière illégale la longue barrière, parfois faite de clôture, parfois d'épais murs de béton, séparant de facto la Cisjordanie occupée d'Israël.

"Aujourd'hui, des soldats ont repéré un suspect qui sabotait la barrière de sécurité de Judée et Samarie (nom donné par Israël à la Cisjordanie occupée, NDLR) à proximité de la ville de Qalqilia. Le suspect tentait de traverser illégalement en territoire israélien. Les soldats ont cherché à stopper le suspect en ouvrant le feu à balle réelle. Le suspect a été atteint", a indiqué à l'AFP l'armée israélienne.

Cet incident intervient deux jours après la mort de trois Palestiniens armés, dont un commandant local du mouvement islamiste Hamas, dans des affrontements avec l'armée israélienne dans le secteur de Jénine (nord de la Cisjordanie), où les forces israéliennes multiplient les opérations depuis une série d'attaques en mars ayant fait au moins 19 morts en Israël.

Depuis ces attaques, au moins 45 Palestiniens, dont certains membres de factions armées, ont été tués dans différents incidents impliquant l'armée israélienne en Cisjordanie.

Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza - territoire séparé géographiquement de la Cisjordanie occupée et sous blocus israélien -, avait menacé vendredi l'État hébreu de représailles à la suite de la mort d'un de ses commandants locaux lors de l'opération à Jénine.

Samedi, une roquette a été tirée depuis la bande de Gaza vers Israël qui a répliqué avec des frappes sur cette enclave paupérisée de 2,3 millions d'habitants.