La Turquie tente de devenir médiatrice dans la crise du blé ukrainien

Le blocage de tonnes de blé dans les ports ukrainiens offre à la Turquie une occasion d'aider à résoudre la crise.

Céline Pierre-Magnani, correspondante à Istanbul
La Turquie tente de devenir médiatrice dans la crise du blé ukrainien
©AFP
Depuis les débuts de l’agression russe en Ukraine, le drapeau ukrainien flotte quotidiennement dans les médias et sur les réseaux sociaux. Ses bandes superposées bleu et jaune illustrent le paysage de l’Ukraine : un ciel, sans nuages, et un vaste champ de blé. Or la céréale, exportée par l’Ukraine à hauteur de 12 % des besoins mondiaux, cristallise...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité