Conflit israëlo-palestinien : Israël assure respecter la trêve malgré de nouvelles frappes

L'armée israélienne a affirmé dimanche soir avoir mené ses dernières frappes contre le Djihad islamique à Gaza quelques minutes avant l'entrée en vigueur d'une trêve, contredisant des propos antérieurs.

AFP
Conflit israëlo-palestinien : Israël assure respecter la trêve malgré de nouvelles frappes
©Shutterstock

Elle a dans un premier temps indiqué avoir frappé des positions du groupe armé palestinien quelques minutes après la cessation des hostilités entrée en vigueur à 23H30 locales dans le cadre d'un accord négocié par l'intermédiaire de l'Egypte.

Mais, dans un deuxième communiqué, elle a rectifié ses dires, affirmant avoir mené ces raids "à 23H25" locales. "Cela était la dernière frappe de l'armée avant un cessez-le-feu prévu à 23H30", a-t-elle assuré.

Des sirènes d'alerte se sont déclenchées dimanche soir dans des localités du sud d'Israël proches de la bande de Gaza.

"Des sirènes ont retenti dans le secteur adjacent de la bande de Gaza", a rapporté l'armée dans un court communiqué, après avoir dit continuer ses frappes sur l'enclave palestinienne.

A Gaza, où il est bien implanté, le Djhad islamique avait dit qu'il "cesserait les hostilités" à partir de 23h30, mais avait averti qu'il se réservait "le droit de répondre à toute (nouvelle) agression" israélienne.

Depuis vendredi, 44 Palestiniens sont morts dans des frappes dont 15 enfants, selon un communiqué du ministère de la Santé à Gaza.

Le Djihad islamique a répliqué par des tirs de roquettes sur Israël, dont la grande majorité ont été interceptées.

Cette confrontation est la pire depuis celle ayant opposé en mai 2021 Israël aux groupes palestiniens armés de Gaza, qui a fait, en 11 jours, 260 morts côté palestinien dont des combattants et 14 morts en Israël, dont un soldat, d'après les autorités locales.