Iran: l'UE condamne le décès de Mahsa Amini, détenue pour non-respect du port du voile

Le décès de la jeune femme continue de faire polémique.

Iran: l'UE condamne le décès de Mahsa Amini, détenue pour non-respect du port du voile
©AFP

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a condamné lundi le décès "inacceptable" d'une jeune femme arrêtée par la police des moeurs en Iran, et appelé les autorités à punir les responsables. "La semaine dernière, Mahsa Amini, 22 ans, est décédée des suites de blessures subies en garde à vue après avoir été détenue pour non-respect des lois sur le port du voile en Iran. Ce décès est inacceptable et les responsables doivent être tenus pour responsables", a déclaré Peter Stano, porte-parole de M. Borrell, dans un communiqué.

"Il est impératif que les autorités iraniennes veillent à ce que les droits fondamentaux de leurs citoyens soient respectés et à ce que ceux qui sont soumis à une forme quelconque de détention ne soient soumis à aucune forme de mauvais traitements", a-t-il ajouté.

Le décès de la jeune femme a suscité une vague de colère en Iran et le président iranien Ebrahim Raïssi a demandé l'ouverture d'une enquête. Plusieurs manifestations ont eu lieu dimanche et lundi dans le pays.

Masha Amini, originaire de Sanandaj, capitale de la province du Kurdistan dans le nord-ouest du pays, avait été arrêtée le 13 septembre à Téhéran pour "port de vêtements inappropriés" par la police des moeurs, une unité chargée de faire respecter le code vestimentaire strict de la République islamique d'Iran pour les femmes. Elle est tombée dans le coma trois jours plus tard et est décédée à l'hôpital, selon la télévision d'Etat et sa famille.

Le chef de la police de Téhéran, le général Hossein Rahimi, a rejeté les accusations de mauvais traitement et déploré "un incident regrettable".