Manifestations en Iran: ouverture d'une enquête sur la mort d'une adolescente, au moins 82 morts dans les manifestations à Zahedan

Plus de 100 personnes sont décédées depuis le début des manifestations en Iran, il y a 3 semaines.

Manifestations en Iran: ouverture d'une enquête sur la mort d'une adolescente, au moins 82 morts dans les manifestations à Zahedan
©AFP

Les autorités judiciaires iraniennes ont ouvert une enquête sur la cause du décès d'une adolescente, qui aurait été tuée lors de manifestations contre la mort de Mahsa Amini, a indiqué l'agence de presse officielle Irna. La République islamique est le théâtre de manifestations depuis que Mahsa Amini, une jeune Kurde iranienne de 22 ans, est décédée le 16 septembre après son arrestation à Téhéran par la police des mœurs, qui lui reprochait d'avoir enfreint le code vestimentaire obligeant notamment les femmes à porter le voile.

Des dizaines de personnes, principalement des manifestants mais aussi des membres des forces de sécurité, ont été tuées depuis le 16 septembre lors des rassemblements qualifiés d'"émeutes" par les autorités, alors que des centaines d'autres ont été arrêtées.

"Le tribunal correctionnel de Téhéran a ouvert une enquête pour déterminer la cause de la mort de Nika Shakrami", a déclaré le procureur de la capitale Ali Salehi, cité tard mardi soir par Irna.

"Un ordre d'enquêter sur l'affaire a été émis et les mesures nécessaires sont prises à cet égard", a-t-il ajouté.

Il avait déclaré plus tôt que 400 manifestants avaient été libérés de prison "à condition de ne pas répéter leurs actions".

Le procureur a toutefois souligné que ceux "qui ont agi contre la sécurité nationale" seront traités "sans indulgence".

Manifestations à Zahedan

Au moins 82 personnes ont été tuées depuis vendredi dans la répression des manifestations qui ont éclaté à Zahedan, ville de la province du Sistan-Baloutchistan dans le sud-est de l'Iran, a affirmé jeudi l'ONG Amnesty International.

"Les forces de sécurité iraniennes ont illégalement tué au moins 66 personnes, dont des enfants, et blessé des centaines d'autres après avoir ouvert le feu" sur des manifestants, des passants et des fidèles, a fait savoir l'organisation, précisant que "depuis, seize autres personnes ont été tuées dans des incidents séparés à Zahedan dans le cadre de la répression continue de ces manifestations".