L'armée américaine annonce avoir tué plusieurs responsables de l'EI en Syrie

Les forces américaines ont tué plusieurs responsable du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie au cours d'une opération héliportée et d'une frappe aériennes conduites entre mercredi soir et jeudi, a indiqué le commandement américain.

Michael Erik Kurilla, le patron du commandement américain dans la région.
Michael Erik Kurilla, le patron du commandement américain dans la région où a eu lieu l'opération. ©AFP

L'opération héliportée, qui visait Rakan Wahid al-Shamri, a été menée dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord-est de la Syrie, a écrit le commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom) dans un premier communiqué. Elle a eu lieu dans une enclave tenue par des forces supplétives du régime syrien, près de la ville de Qamichli contrôlée par les forces kurdes alliées aux troupes américaines, selon des sources concordantes.

C'est la première fois, depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, que les troupes américaines mènent une opération héliportée dans une zone sous contrôle du régime de Bachar al-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des centaines de soldats américains sont déployés dans le nord-est de la Syrie dans le cadre d'une coalition antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, qui continue de combattre avec ses alliés kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS), les cellules dormantes de l'EI.

Le commandement américain a ensuite indiqué dans un second communiqué avoir tué deux autres responsables du groupe jihadiste lors d'une frappe aérienne dans le nord de la Syrie. Cette deuxième attaque aurait, selon Centcom, permis de tuer "à la fois Abu-Hashum al-Umawi (...) et un autre haut responsable de l'EI", sans toucher de civils. "Cette frappe va affaiblir la capacité de l'EI à déstabiliser la région et à frapper nos forces et nos partenaires", a commenté le patron du commandement américain dans la région, le général Michael Kurilla.