Un mois après la mort de Mahsa Amini, la colère des Iraniens ne faiblit pas

Plus d'un mois après le décès de Mahsa Amini, des troubles dans la fameuse prison d’Evine ont fait quatre morts et des dizaines de blessés. Les actes de défiance vis-à-vis du régime se multiplient. Le mouvement de protestation entre dans sa cinquième semaine.

Un mois après la mort de Mahsa Amini, la colère des Iraniens ne faiblit pas
©AFP
Un mois après les premières manifestations dénonçant la mort de la jeune Mahsa Amini, la colère populaire ne faiblit pas en Iran et s'est étendue ce week-end dans ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité