Le FBI enquête sur la mort de Shireen Abu Akleh, le Premier ministre israélien prêt à empêcher certains interrogatoires

Selon Yaïr Lapid, les soldats israéliens ne seront pas interrogés par le FBI.

FILE - Yellow tape marks bullet holes on a tree and a portrait and flowers create a makeshift memorial, at the site where Palestinian-American Al-Jazeera journalist Shireen Abu Akleh was shot and killed in the West Bank city of Jenin, May 19, 2022. Relatives of late journalist Shireen Abu Akleh have met Pope Francis on Wednesday, Oct. 26, 2022, during his weekly general audience. (AP Photo/Majdi Mohammed, File)

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid a déclaré mardi que son pays ne laisserait pas le FBI interroger ses soldats dans le cadre d'une enquête ouverte aux Etats-Unis sur la mort de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh lors d'une opération de l'armée.

"Les soldats israéliens ne seront pas interrogés par le FBI ni par aucun pays ou entité, aussi amicaux soient-ils", a déclaré M. Lapid. "Nous n'abandonnerons pas nos soldats aux enquêtes étrangères", a-t-il ajouté indiquant qu'Israël avait transmis une "forte protestation" aux Américains.