L'Iran confirme la détention d'un Suédois, qui "a commis des crimes"

L'Iran a confirmé mardi l'arrestation d'un Suédois, diplomate pour l'Union européenne (UE), en affirmant qu'il avait "commis des crimes" lors de son séjour dans le pays, selon un porte-parole de la justice cité par l'agence Mizan Online.

This family handout taken on August 7, 2023 shows a videograb taken during a video call from Evin prison in Teheran with Swedish EU diplomat Johan Floderus who was arrested on April 17, 2022 at Tehran's airport as he was returning home from a trip with friends. The family of a Swedish EU diplomat held captive in Iran for more than 500 days called on September 10, 2023 for his immediate release, as he marked his birthday in a Tehran prison. (Photo by Handout / FAMILY HANDOUT / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO /HANDOUT" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Johan Floderus, qui travaillait à Bruxelles pour la délégation de l'UE en Afghanistan depuis septembre 2021, est détenu à la prison d'Evin à Téhéran.

"Ce citoyen suédois a commis des crimes sur le territoire de la République islamique d'Iran", a déclaré le porte-parole Massoud Satayshi, faisant état d'"investigations préliminaires" sur la base desquelles "il a été envoyé en prison".

Un fonctionnaire européen pris au piège du chantage de l’Iran

"L'enquête a été finalisée et, dans les prochains jours, son cas sera transmis au tribunal compétent" pour que "le bureau du procureur" prenne "une décision", a-t-il ajouté, en répondant à la question d'un journaliste au cours d'une conférence de presse à Téhéran.

Il s'agit de la première réaction iranienne à l'annonce faite début septembre par la Suède et l'Union européenne de l'arrestation de Johan Floderus, âgé de 33 ans, le 17 avril 2022 à l'aéroport de Téhéran, comme l'a révélé le New York Times.

La Suède a demandé à l'Iran de libérer son ressortissant détenu "arbitrairement" tandis que sa famille a lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour sa libération.

Les trois Européens libérés par l'Iran sont rentrés dans leurs pays d'origine

Le porte-parole iranien n'a pas précisé quels étaient les "crimes" qu'aurait commis le jeune homme lors de son séjour touristique en Iran.

Johan Floderus, qui travaillait à Bruxelles pour la délégation de l'UE en Afghanistan depuis septembre 2021, est détenu à la prison d'Evin à Téhéran.

La Belgique, trop conciliante avec l'Iran?
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...