"Le sergent-chef Omer Tabib a été tué ce matin par des tirs antichar lors d'une opération visant à protéger des villages (israéliens) près de la bande de Gaza", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

La brigade Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas avait annoncé mercredi matin avoir tiré un missile sur une jeep de l'armée israélienne puis confirmé dans la journée la mort de plusieurs de ses commandants dans des frappes israéliennes contre la bande de Gaza.

Le Shin Beth, service de renseignement intérieur israélien, avait plus tôt annoncé la mort de Bassem Issa mais aussi de trois autres leaders de l'organisation dans des frappes contre l'enclave palestinienne de deux millions d'habitants.

Au total, les services israéliens affirment avoir tué une "dizaine" d'autres responsables du Hamas, mais aussi des cadres du Jihad islamique, second groupe islamiste armé de la bande de Gaza, dans une série de frappes menées depuis lundi soir.

Ces frappes, qui se poursuivaient mercredi, sont menées en représailles à des barrages de roquettes du Hamas et du Jihad islamique dirigées depuis lundi soir vers le territoire israélien.

Selon l'armée israélienne, plus de 1.000 roquettes ont été tirées vers Israël depuis lundi soir.