Deux roquettes se sont abattues dimanche près de la base aérienne de Balad qui abrite des soldats américains au nord de Bagdad, trois jours avant la reprise du "dialogue stratégique" avec la nouvelle administration américaine, a indiqué une source de sécurité à l'AFP.

Ces tirs qui n'ont fait ni victime ni dégât n'ont pas été revendiqués dans l'immédiat mais Washington accuse régulièrement les groupes armés irakiens pro-Iran de viser ses troupes et ses diplomates.