Des avions de chasse israéliens ont frappé des cibles militaires appartenant au mouvement islamiste radical Hamas dans la bande de Gaza lundi matin, en réponse à deux roquettes tirées depuis l'enclave, a déclaré l'armée dans un communiqué. Les cibles comprenaient des sites de creusement de tunnels.

Selon des sources militaires du Hamas, deux installations militaires à l'est des villes de Rafah et de Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, ont été détruites mais aucun blessé n'a été signalé.

Les roquettes tirées précédemment de Gaza vers la côte près de la ville israélienne d'Ashdod n'ont fait aucun blessé.

"Les FDI (Forces de défense israéliennes) considèrent toute activité terroriste contre Israël avec une grande sévérité et sont prêtes à continuer à opérer si nécessaire contre les tentatives de nuire aux civils israéliens ou à la souveraineté" de l'État hébreu, a déclaré l'armée.

Malgré une trêve négociée par le Qatar entre le Hamas et Israël en août, plusieurs flambées de violence ont éclaté au cours des derniers mois.

Israël, les États-Unis et l'Union européenne ont inscrit le Hamas sur leur liste respective des organisations terroristes.

Le Hamas contrôle la bande de Gaza, où quelque deux millions de Palestiniens vivent dans des conditions de surpopulation et d'appauvrissement.

Israël y impose un blocus depuis 2007, rejoint ensuite par l'Égypte. Les deux pays affirment que les limites imposées aux importations gazaouies sont dues à des raisons de sécurité.