Vingt-neuf des 34 provinces du pays sont concernées par ces déplacements, a annoncé lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies.

Ce nombre comprend au moins 14.764 familles, les enfants de moins de 18 ans représentant au moins 60% des personnes déplacées.

L'année dernière, il a fallu attendre la fin du mois de juillet pour atteindre le chiffre de 100.000 personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Selon les données de l'OCHA, les chiffres les plus élevés ont été enregistrés dans les provinces de l'est et du nord-est du pays.

L'année dernière, environ 400.000 personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays en raison du conflit dans l'ensemble de l'Afghanistan, selon un rapport de l'OCHA.

Le conflit entre les talibans et le gouvernement afghan s'est intensifié ces derniers mois. Le nombre d'attaques des talibans et le nombre de victimes civiles ont considérablement augmenté au premier trimestre, selon des chiffres militaires et onusiens.

Avec le début du retrait officiel des troupes américaines et de l'OTAN le 1er mai, les talibans ont lancé des offensives supplémentaires dans plusieurs provinces. Les talibans et le gouvernement ont tous deux déclaré qu'ils avaient infligé de lourdes pertes à l'autre camp.