Le président américain Donald Trump a alterné commentaires explosifs, controverses et déclarations solennelles lors de sa tournée en Europe pour commémorer le Débarquement allié du 6 juin 1944 sur les plages de Normandie. Avant même d'atterrir en Grande-Bretagne, le président américain a suscité la controverse en qualifiant de "loser total" le maire de Londres, Sadiq Khan, qui avait critiqué sa réception en grande pompe au Royaume-Uni. "Sadiq Khan, qui a fait un boulot exécrable en tant que maire de Londres, a fait des commentaires +méchants+" concernant le président des Etats-Unis", a tweeté M. Trump, estimant que ce "loser total" ferait mieux de se concentrer sur la lutte contre la criminalité à Londres. Le maire de Londres a pour sa part refusé d'entrer dans la polémique, déclarant à la chaîne CNN que "ce type de comportement est celui qu'on attendrait d'un enfant de 11 ans". "Je n'y répondrais pas sur le même ton".

La visite de Donald Trump en Irlande s'est limitée à un bref entretien avec le Premier ministre, Leo Varadkar, dans le salon VIP de l'aéroport de Shannon. Mais ses quelques déclarations ne sont pas passées inaperçues. Face à un Leo Varadkar visiblement stupéfait, le président américain a évoqué l'hypothèse d'un "mur" entre la République d'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord, semblable à celui qu'il souhaiterait ériger à la frontière américano-mexicaine. "Je pense que tout va très bien se passer, et aussi pour vous avec votre mur, votre frontière", a lancé Donald Trump. Ce à quoi le dirigeant irlandais a immédiatement répondu : "Je pense qu'il y a une chose que nous voulons éviter, bien sûr, c'est un mur ou une frontière". M. Varadkar a ensuite minimisé l'importance des propos de M. Trump. "Il y a presque 200 pays dans le monde, alors je ne crois pas qu'il soit possible pour lui d'avoir une connaissance profonde et détaillée des problèmes individuels de chaque pays".

Les commentateurs ont en revanche salué le discours sobre et solennel du président américain, qui a rendu jeudi en Normandie un vibrant hommage aux vétérans du débarquement et vanté l'amitié franco-américaine. "Vous figurez vraiment parmi les très grands Américains qui existeront jamais. Vous êtes la fierté de la nation", a déclaré le président américain devant 60 vétérans américains, dont nombre d'entre eux étaient en chaise roulante. "Vous êtes la gloire de notre République et nous vous remercions du fond de nos coeurs", a-t-il ajouté, touchant aux larmes certains participants.

Invité par la reine Elizabeth II à un dîner d'Etat lundi soir à Londres, Donald Trump est arrivé accompagné de ses quatre enfants adultes et leurs conjoints. Familiers de la diplomatie du selfie, les Trump n'ont pas manqué de relayer avec enthousiasme leur passage à Buckingham Palace sur les réseaux sociaux, loin des codes de la monarchie britannique. Lors de ce repas solennel, au code vestimentaire immuable - robes de soirée sans fantaisie pour les femmes, costume queue de pie et noeud papillon blanc pour les hommes -, le costume très ajusté porté par le président Trump a quelque peu étonné. "Quelqu'un a-t-il oublié le costume de Trump dans un sèche-linge? ", a ironisé un commentateur sur Twitter.