Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, a jugé lundi "absolument navrant" que Nicolas Sarkozy, qui a évoqué une abrogation de la loi Taubira, "utilise les homosexuels à des vues politiciennes".

Interrogée par Radio Classique et LCI sur les propos de l'ex-président samedi, la numéro un écologiste s'est insurgée: "dans un pays, la stabilité, ça a eu du bon. Quand on décide d'ouvrir des droits qui n'en enlèvent à personne, j'espère évidemment qu'on ne reviendra pas dessus".

"Je trouve absolument navrant que Nicolas Sarkozy utilise les homosexuels pour des vues politiciennes", a-t-elle accusé.

Rappelant avoir été naguère journaliste au magazine des homosexualités Têtu, Mme Cosse a relevé qu'elle avait suivi la campagne du candidat UMP en 2007. "On discutait ensemble du Pacs. A l'époque il avait un discours extrêmement ouvert, en reconnaissant que la droite avait fait une erreur" en s'opposant à ce pacte d'union civile et qu'il "fallait aller de l'avant".

"Est-ce qu'en fonction de notre électorat, on rogne sur les libertés fondamentales?", s'est interrogée la responsable EELV.

"Il y a eu un débat de société, il a été tranché politiquement et à un moment il faut savoir dire à une société: on avance", selon elle.

De plus, elle qualifie de "très trouble" ce qu'a dit l'ex-chef de l'Etat qui a évoqué un mariage pour couples hétérosexuels, et un autre pour homosexuels.

M. Sarkozy s'est finalement prononcé pour "l'abrogation" de la loi Taubira sur le mariage homosexuel après avoir été chahuté pour avoir évoqué une simple "réécriture", samedi à Paris lors d'un meeting de l'association Sens commun.