International

Un sol qui tremble tout doucement puis plus férocement, un pan d'un temple qui s'écroule sur la route écrasant tout sur son passage, des personnes prises au piège, telles sont les images diffusées par CCTV au moment du puissant séisme qui a frappé le Népal.

Dans un chaos indescriptible, quelques hommes tentent de sauver une femme des décombres, tandis que d'autres cherchent à se mettre à l'abri.

Les Nations unies ont lancé un appel de fonds de 415 millions de dollars.

Le séisme survenu la semaine dernière au Népal a fait au moins 6.204 morts et 13.932 blessés, selon le dernier bilan officiel communiqué vendredi par les autorités du pays himalayen. Selon l'ONU, huit des 28 millions de Népalais, dont 1,7 million d'enfants, ont été affectés par ce séisme de magnitude 7,8, le plus meurtrier dans le pays depuis plus de 80 ans.

La communauté internationale s'est rapidement mobilisée et des centaines de secouristes étrangers sont à pied d'oeuvre pour rechercher des rescapés dans les décombres, soigner les blessés, installer camps de fortune ou équipements sanitaires.

Deux survivants, un adolescent de 15 ans et une jeune femme, ont été sortis jeudi des gravats sous lesquels ils avaient été ensevelis samedi 25 avril dans la capitale Katmandou, dévastée par la secousse.

Ces découvertes offrent une rare éclaircie dans un horizon très sombre pour le Népal, les coordinateurs de l'aide ayant prévenu que certains villages très touchés ne pouvaient être rejoints qu'après cinq jours de marche.

Les Nations unies ont lancé un appel de fonds de 415 millions de dollars.