International L'ancien chef d'Etat est vu par beaucoup comme la seule personne à pouvoir permettre aux Républicains de sortir la tête de l'eau.

Affaibli par le désastre électoral des européennes, Laurent Wauquiez a démissionné de son poste de président de LR (Les Républicains). Le parti à la dérive se cherche désespérément un nouveau leader. Beaucoup voient en Nicolas Sarkozy le sauveur capable de remettre sur pied la formation politique de droite. Mais le principal concerné l'a réaffirmé ce vendredi au cours de l'inauguration d'une rue Simone Veil: il ne compte pas faire son grand retour, la vie politique n'étant "plus son quotidien". "J'ai beaucoup de fidélité, d'amitié pour les militants, les électeurs, tous ceux qui m'ont fait confiance. Je les aime beaucoup mais ce n'est pas ma responsabilité. Je ne suis plus élu", a expliqué l'ancien président de la République. 


Il a toutefois affirmé avoir été particulièrement "touché" par ces "marques d'amitié", venues de la base et de responsables de sa famille politique. 

La réponse de Nicolas Sarkozy a immédiatement été partagée sur les réseaux sociaux par l'actuel président par intérim des Républicains, Jean Leonetti. 

Cela fait plus de deux ans maintenant que l'ancien chef d'Etat français se tient en retrait de la vie politique. Cette décision faisait suite à sa défaite au premier tour de la primaire de la droite en 2016.