International

Des dizaines de personnes ont été tuées, dont certaines égorgées, par des membres du groupe islamiste armé Boko Haram lors de l'attaque de quatre villages du nord-est du Nigeria, ont rapporté mardi un habitant et la police. "Les hommes de Boko Haram sont arrivés dans nos villages (vendredi) dans la nuit, ils ont tué 43 personnes", a déclaré Sheriff Kulo, un habitant d'un des villages ciblés, proches de Monguno, dans l'Etat de Borno. Celui-ci a témoigné depuis Maiduguri, la capitale de cet État, où il s'est réfugié.

Ce bilan n'a cependant pas pu être confirmé pour le moment. Les détails sur cette attaque mettent du temps à émerger, à cause du réseau de téléphone quasi-inexistant dans cette région.

Selon M. Kulo, les assaillants "ont tiré sur les habitants et dans certains cas, ils ont utilisé des couteaux pour égorger leurs victimes", ajoutant qu'ils avaient également emporté des vivres et du bétail.

La police de l'Etat de Borno a confirmé ces attaques, précisant également que certaines victimes avaient été égorgées.

Ces nouvelles violences portent à au moins 600 le nombre de victimes de Boko Haram depuis l'investiture du président Muhammadu Buhari, le 29 mai.