Abubakar Shekau, le chef du groupe islamiste Boko Haram, a été blessé et l'un de ses adjoints tué par un bombardement aérien dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires. 

Deux avions nigérians ont bombardé des combattants de Boko Haram réunis en prière vendredi dernier dans Balla, un village à quelque 40 km de Damboa, en lisière de la forêt de Sambisa, l'une des caches des islamistes. "Shekau a été blessé dans le bombardement et serait soigné près de la frontière avec le Cameroun, vers Kolofata", selon l'une de ces sources. "Son adjoint, Abba Mustapha, alias Malam Abba, a été tué ainsi qu'un autre de ses lieutenants, Abubakar Gashua, alias Abu Aisha", a ajouté cette source.

Une autre source, Babakura Kolo, membre d'une milice civile de Maidaguri, la capitale de l'Etat de Borno et berceau du groupe islamiste, a confirmé ces déclarations, disant que "Shekau a été blessé et des commandants tués". "Parmi eux, se trouve son adjoint Malam Abba. Ils ont eu de lourdes pertes car le bombardement a visé nombre de combattants participant aux prières du vendredi".

Aucune information de l'armée nigériane, contactée par l'AFP, n'était encore disponible mercredi.