Vingt-deux civils ont été massacrés samedi et dimanche par des assaillants armés au Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris dimanche de source officielle.

Le drame s'est produit à Eringeti et dans ses environs, dans le territoire de Beni, zone du nord du Nord-Kivu ensanglantée depuis plus de deux ans par une vague de massacres ayant fait plus de 700 morts, selon l'administrateur territorial, Amisi Kalonda, qui a imputé la tuerie à des rebelles ougandais.