L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Iran ont jugé leur réunion de deux jours au siège de l'AIEA à Vienne "très productive" et se sont entendus pour se retrouver pour des nouvelles discussions le 11 novembre à Téhéran.

"Les délégations de l'agence et de la République d'Iran ont tenu une réunion très productive" lundi et mardi, ont déclaré dans un rare communiqué commun l'AIEA et l'Iran à l'issue de la 12e réunion de ce genre, la deuxième avec la nouvelle équipe de diplomates nommée par le président iranien, le modéré Hassan Rohani.

"A la suite de discussions substantielles, il a été décidé qu'une nouvelle réunion se tiendrait le 11 novembre à Téhéran pour poursuivre cette coopération", ont déclaré les deux parties, dont les négociations concernent le programme nucléaire iranien, que les Occidentaux soupçonnent d'être à dimension militaire ce que Téhéran dément.

L'Iran a présenté une nouvelle proposition, jugée "constructive" par le gendarme du nucléaire et qui a pour but de "renforcer la coopération et le dialogue en vue de la résolution future de toutes les questions en suspens", ont déclaré le nouveau chef des inspecteurs de l'AIEA, le Finlandais Tero Varjoranta, et l'ambassadeur de l'Iran auprès de l'agence, Reza Najafi, à l'issue des discussions mardi.

"Je pense qu'avec la soumission de cette nouvelle proposition, nous avons pu ouvrir un nouveau chapitre de coopération" entre l'Iran et l'AIEA, a déclaré M. Najafi.

Longtemps dans l'impasse, les négociations entre l'AIEA et l'Iran semblent avoir adopté un ton nouveau avec l'arrivée en août au pouvoir à Téhéran du président modéré Hassan Rohani.

Il s'agissait lundi et mardi de la 12e réunion de ce type, les dix premières n'ayant pas permis d'avancée mais la dernière en date, le 27 septembre, avait déjà été jugée nettement meilleure.

Les activités nucléaires de l'Iran sont aussi l'objet de discussions les 7 et 8 novembre à Genève (Suisse) avec les puissances du groupe "5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU -- États-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne -- plus l'Allemagne).