Infecté par le coronavirus, "l'ennemi n°1 de la santé publique" court toujours en Australie

Un homme infecté par le Covid-19 en Australie est désormais surnommé "l'ennemi n°1 de la santé publique" par la police du pays. Il est en fuite, et les dirigeants et les forces de l'ordre le supplient de se rendre.

Infecté par le coronavirus, "l'ennemi n°1 de la santé publique" court toujours en Australie
©NSW Police
La Rédaction

Anthony Karam, 27 ans, a été informé par les autorités sanitaires qu'il avait contracté le Covid-19 le 14 août dernier. Il a dès lors reçu l'ordre par les autorités de s'isoler pour se mettre en quarantaine. L'homme aurait toutefois omis de le faire et aurait fourni aux fonctionnaires une fausse adresse. Malgré de nombreuses tentatives pour le retrouver, M. Karam est toujours en fuite et est recherché pour manquements présumés à l'ordre de santé publique.

Vendredi, la police de Nouvelle-Galles du Sud en Australie a donc émis un mandat d’arrêt à son encontre. Les forces de l’ordre ont également rendu publiques une photo et une description du jeune homme. Il est décrit comme mesurant environ 170 cm, d’apparence méditerranéenne/moyen-orientale, avec une carrure mince, de courts cheveux noirs, des yeux marron, une barbe et une moustache. Les autorités demandent à la population d’éviter tout contact avec lui et d’appeler les urgences s’il est repéré.

La police de Nouvelle-Galles du Sud a décrit le fuyard comme étant "l’ennemi n° 1 de la santé publique", et explique qu'en prenant la fuite, il met les habitants de Sydney en danger. Lorsqu’il a été aperçu pour la dernière fois, Anthony Karam "était visiblement malade et toussait", indique la presse locale.