De nouveaux éléments dans l'enquête sur la disparition de Théo Hayez? "C'est notre dernière chance"

Plus de deux ans après la disparition du jeune Belge, de nouveaux éléments de l'enquête seront divulgués ce lundi sur une chaîne de télévision australienne.

De nouveaux éléments dans l'enquête sur la disparition de Théo Hayez? "C'est notre dernière chance"
©BELGA

Le 31 mai 2019, Théo Hayez, un jeune Belge alors âgé de 18 ans, disparaissait à Byron Bay lors d'un voyage en Australie. Depuis, le jeune homme originaire d'Overijse n'a pas donné signe de vie, mais certains de ses proches espèrent toujours le retrouver.

La disparition du jeune Belge continue en tout cas d'alimenter les débats en Australie. La chaîne de télévision Channel 9 a d'ailleurs récemment annoncé dans une bande-annonce qu'une grande nouvelle serait révélée lundi à ce sujet. Selon le média australien, de "grosses preuves" auraient été découvertes, ce qui pourrait bien relancer l'enquête.

Si la nature de ces nouvelles preuves reste encore à déterminer, le parrain de Théo Hayez, Jean-Philippe Pector, tente lui de calmer les esprits. "Cette grande nouvelle fait toujours l'objet d'une enquête", a-t-il déclaré à HLN, depuis l'Australie. Avec des journalistes et des détectives privés, le parrain de Théo tente depuis deux ans de trouver de nouvelles traces de la disparition de son filleul. Selon lui, la théorie de la police, qui avance que le jeune Belge est tombé dans la mer alors qu'il tentait d'escalader une falaise, est tout simplement fausse.

En effet, Jean-Philippe Pector affirme que le téléphone portable de son filleul avait encore capté et émis des signaux le lendemain de sa disparition. "Son portable n'était pas étanche, donc il n'a pas pu finir dans l'eau, sinon les signaux auraient disparu. Si Théo est tombé, c'est avec son téléphone portable, car il l'avait bien sur lui à ce moment-là", affirme le Belge.

De nouveaux témoignages?

L'émission pourrait donc simplement révéler la théorie avancée par Jean-Philippe Pector. En tout cas, le parrain de Théo espère que l'épisode diffusé lundi pourra susciter de nouveaux témoignages. "Peut-être que maintenant, après plus de deux ans, les gens auront envie de dire quelque chose", confie-t-il. "C'est notre dernière chance".

Sur le même sujet