Tsunami aux Tonga, marée noire à Lima

Le gouvernement du Pérou a réclamé mercredi des dédommagements à la compagnie pétrolière espagnole Repsol pour les dommages entraînés par le déversement de 6 000 barils de brut sur les côtes du pays.

AFP
Tsunami aux Tonga, marée noire à Lima
©AFP

Une marée noire attribuée par l’entreprise à la houle provoquée par l’éruption volcanique aux Tonga.

"La marée noire de pétrole de Repsol à Ventanilla est le pire désastre écologique qui s'est produit à Lima ces dernières années et elle a provoqué un grave préjudice à des centaines de familles de pêcheurs", a déclaré le ministère des Affaires étrangères sur Twitter. Selon ce dernier, "cette terrible situation a mis en péril la flore et la faune dans deux zones naturelles protégées", et pollué des plages.

La marée noire s'est produite samedi dans la raffinerie La Pampilla, à Ventanilla, dans la région de Lima. Selon la raffinerie, l'accident a eu lieu lors du processus de déchargement de brut d'un tanker en raison de la violente houle de samedi au large des côtes péruviennes liée à l'éruption volcanique aux Tonga. Repsol est accusée d'avoir sciemment minimisé l'ampleur de la pollution. Elle avait initialement évoqué un "déversement limité", indiquant au parquet que la quantité de brut concernée ne dépassait pas sept galons, soit un sixième de baril.

Dans un communiqué diffusé mercredi, l'entreprise a réaffirmé qu'elle était "en train de procéder aux travaux de restauration du littoral et de nettoyage des plages". (AFP)

Tsunami aux Tonga, marée noire à Lima
©AFP

Sur le même sujet