Les îles Salomon interdisent à "tous les pays" d'accoster avec leurs navires militaires

L'interdiction faites aux navires militaires étrangers d'accoster aux îles Salomon s'applique à "tous les pays", a déclaré mercredi à l'AFP un porte-parole du Premier ministre de cette nation du Pacifique.

Les îles Salomon interdisent à "tous les pays" d'accoster avec leurs navires militaires
©Shutterstock

La veille, une porte-parole de l'ambassade américaine avait affirmé dans un communiqué que les États-Unis avaient reçu une notification du gouvernement de l'archipel concernant "un moratoire sur toutes les visites de la marine dans l'attente de la mise à jour des procédures protocolaires".

Ce moratoire "inclut tous les pays du monde" et non "un pays spécifique", a précisé mercredi le porte-parole.

Ce dernier a ajouté qu'il n'y avait "aucun calendrier spécifique" concernant la mise à jour des procédures protocolaires.

Le moratoire fera l'objet de toutes les attentions en raison d'une détérioration des relations entre Washington et cet archipel sur lequel la Chine a une influence croissante. Après avoir rompu en 2019 ses relations diplomatiques avec Taïwan, au profit de Pékin, le gouvernement de l'archipel a signé en avril un vaste accord de sécurité, aux contours flous, avec Pékin. Nombre de pays occidentaux, et tout particulièrement les États-Unis et l'Australie, redoutent que ce pacte ne permette à la Chine d'établir une base militaire dans le pays.