Pour sa première interview après avoir été acquitté pour des actes de pédophilie, le cardinal George Pell a déclaré que son accusateur avait été "utilisé" et qu’il avait fait office de "bouc émissaire" pour les crimes des autres.

Dans une longue interview diffusée mardi soir sur la chaîne australienne Sky News, M. Pell a déclaré qu’il y avait une "guerre des cultures" contre les gens comme lui qui défendent des valeurs chrétiennes conservatrices.

"Il y a des tentatives systématiques qui visent à supprimer les fondements judéo-chrétiens comme le mariage, le genre et le sexe, a dit le cardinal. Je pense que cela a contribué à ce qui m’est arrivé."

M. Pell avait été condamné en mars 2019 à six ans de prison pour cinq chefs d’accusation de violences sexuelles sur deux enfants de chœur en 1996 et 1997 dans la cathédrale Saint-Patrick de Melbourne, ville dont il était l’archevêque. Il a passé 405 jours en prison avant de voir la Haute Cour d’Australie l’acquitter.