Les nageurs et les surfeurs vont pouvoir retourner la semaine prochaine sur la célèbre plage de Bondi Beach à Sydney, près de six semaines après sa fermeture en raison de l'épidémie de coronavirus, ont annoncé mercredi les autorités.

Son sable blanc demeurera cependant interdit aux amateurs de bains de soleil, aux coureurs ainsi qu'aux familles afin de se conformer aux mesures de distanciation sociale.

Paula Masselos, maire de Waverley, qui comprend Bondi et ses environs, a expliqué que les habitants pourront retourner à l'océan à compter du 28 avril, via deux points d'accès. "Ces couloirs permettront un accès sécurisé à l'eau pour la baignade et le surf uniquement. C'est donc (uniquement) pour faire de l'exercice dans l'eau", a-t-elle expliqué.

"L'accès au sable est fermé, ce qui signifie qu'on ne peut ni courir, ni marcher, ni se rassembler, ni emmener ses enfants jouer sur le sable".

Bondi et les plages avoisinantes sont fermées depuis fin mars à la suite de la publication de photos sur les réseaux sociaux montrant la plage bondée, notamment de jeunes, en dépit de l'interdiction de grands rassemblements en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus. Ce secteur a également été classé comme "point chaud" après le recensement de plus de 180 cas de Covid-19, parmi lesquels de nombreux routards et habitants.

D'autres plages de Sydney, notamment Coogee et Maroubra, ont rouvert lundi.

L'Australie a enregistré plus de 6.600 cas de nouveau coronavirus qui a fait 74 morts.