Les fumées provenant d'une centaine de feux de forêt ont amené la pollution atmosphérique à un niveau jamais atteint sur la côte est australienne, ont mis en garde les autorités sanitaires vendredi.

Dans la ville de Sydney, l'indice de qualité de l'air dépasse de loin la norme de dangerosité fixée par le département de l'Environnement de l'état de Nouvelle-Galles du Sud. Des records de pollution ont été relevés dans plusieurs endroits à travers l'état le plus peuplé du pays.

Les autorités ont conseillé aux habitants des zones affectées d'éviter les activités physiques intenses à l'extérieur, et aux publics sensibles de rester à l'intérieur.

Sydney devrait rester plongée dans ces fumées toxiques pendant le week-end, prévoient les météorologues.

Quelque 1,6 million d'hectares ont été ravagés par les incendies en Nouvelle-Galles du Sud au cours des deux derniers mois, d'après les informations des pompiers. C'est près du double des terres brûlées en Amazonie plus tôt cette année.

Une soixantaine de feux couvrant plus de 6.000 kilomètres étaient en cours vendredi.

"Il faudra une pluie conséquente pour en venir à bout. Sans pluie, ils pourraient brûler pour des semaines et des mois", a commenté le porte-parole des pompiers ruraux Anthony Bradstreet.

Aucune prévision de pluie n'a pourtant été émise, alors que l'Australie entre dans l'été.