Comme il l’avait promis, le papa de Théo Hayez est de retour en Australie.

Trois mois et quatre jours après la disparition de son fils, le père de Théo Hayez est retourné, depuis dimanche, en Australie. Il ne perd pas espoir et espère toujours retrouver son fils en vie : " L’espoir est mince, car nous devons être réalistes , a-t-il toutefois expliqué à The Australian. " Mais nous voulons surtout des réponses aux questions qui subsistent. Nous avons un accord avec la police. Le mois dernier, nous leur avons posé quelques questions, nous espérons qu’ils trouveront des réponses ."

Le Belge de 18 ans voyageait sac au dos en Australie depuis fin 2018. Il a été aperçu pour la dernière fois le 31 mai à Byron Bay au sortir de cette petite boîte de nuit, le Cheeky Monkey, peu avant minuit. Il n’a jamais réintégré sa chambre dans l’auberge de jeunesse située 2 km plus loin face à la plage. Le dernier signal de son GSM a été capté le lendemain samedi 1er juin à 13 h 42. Si la police a arrêté les recherches physiques, l’enquête se poursuit et les proches de Théo peuvent compter sur de nombreux volontaires qui n’abandonnent pas le combat.

Malgré une enquête minutieuse, l’intervention de chiens spécialisés en détection des cadavres et de très nombreuses fouilles et battues, il a été impossible de retrouver la trace de Théo. Le soutien des volontaires locaux a beaucoup touché Laurent Hayez : " C’est bizarre parce que c’est là que Théo a disparu. Mais je me sens chez moi ici. C’est un bel endroit, un paradis. C’est comme si nous vivions un cauchemar au paradis. Nous n’avons plus beaucoup d’espoir , a-t-il répété, nous sommes réalistes ."

Une casquette Puma a été retrouvée, qui ressemble vraiment fortement à celle de Théo. Mais les résultats ADN, attendus depuis six semaines, n’ont pas encore été dévoilés.