Ce n'est un secret pour personne : l'activité aérienne a été fortement réduite ces derniers mois à cause de la pandémie de coronavirus. Afin de relancer son activité, la compagnie aérienne Qantas innove.

Le 10 octobre, un Boeing 787-9 Dreamliner de la compagnie décollera de Sydney... pour y atterrir à nouveau sept heures plus tard. Mais l'avion ne se contentera pas de survoler la ville, puisqu'il parcourra plusieurs centaines de kilomètres. La Grande Barrière de Corail, Byron Bay, Uluru... Autant de monuments et lieux touristiques que les passagers du vols pourront admirer à travers le hublot.

La compagnie aérienne a déclaré qu'elle avait mis en place ce vol après avoir reçu des commentaires de voyageurs habitués à qui l'expérience de vol manque.

Depuis plusieurs mois, les frontières internationales australiennes sont fermées... Mais "il n'y a pas de frontière dans le ciel", déclare la compagnie. Comme le vol n'atterrit jamais dans un autre État, les passagers n'auront pas à se mettre en quarantaine à leur retour. Et l'idée semble séduire : selon Qantas, les billets ont tous été vendus rapidement.