Le Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB) a porté plainte auprès du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme à l’encontre d’ONG, de syndicats et de partis politiques qu’il estime être à l’initiative de la manifestation pro-palestinienne du 11 janvier dernier à Bruxelles, pendant la guerre de Gaza, a-t-il annoncé mardi.

Au cours de cette manifestation ont été exhibés des banderoles et des calicots assimilant les juifs aux nazis ou identifiant Gaza à Auschwitz, a souligné Joël Rubinfeld, président du CCOJB. Il y voit " autant de délits moralement et juridiquement condamnables pour violation des lois sur le négationnisme et sur le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie ".

Le Comité a donc décidé de porter plainte auprès du Centre pour l’égalité des chances à l’encontre de " 86 ONG, syndicats et partis politiques, dont trois des quatre partis démocratiques francophones (PS, CDH, Ecolo) ", qu’il estime être " à l’initiative de la manifestation ".

L’ASBL "RésistanceS", un observatoire de l’extrême droite, avait déjà demandé au Centre pour l’égalité des chances de déposer plainte contre X sur base d’observations menées par des membres de son équipe au cours de cette manifestation. Elle avait aussi repéré des calicots " assimilant notamment Israël et les Juifs dans leur ensemble à des nazis ". Le Centre pour l’égalité des chances avait dit réserver sa réponse sur l’opportunité du dépôt d’une plainte devant un tribunal, la jurisprudence récente en Belgique n’ayant pas condamné ces assimilations douteuses.

Le MR, qui n’est pas visé par la plainte du CCOJB alors que certains de ses élus avaient aussi participé à la manifestation, avait pour sa part souligné au conseil communal de Bruxelles la nécessité pour la Ville - dont le collège communal est une coalition PS-CDH - de mieux baliser ses manifestations. (D’après Belga)