Le Saint-Siège a décidé de recruter un expert international en matière de lutte contre le blanchiment d'argent sale et le financement du terrorisme, dans le cadre de ses efforts de transparence, a annoncé mardi le Vatican. Son porte-parole, le père Federico Lombardi, a annoncé que René Bruelhart, un avocat suisse de 40 ans originaire de Fribourg, qui a été le directeur de la "Financial Intelligence Unit" (FIU) du Liechtenstein pendant huit ans, avait commencé son travail début septembre.

"Après l'assemblée et le rapport de Moneyval (le groupe d'experts du Conseil de l'Europe compétent sur les questions de recyclage) sur le Vatican et le Saint-Siège, ce n'est pas le moment de ralentir les engagements", a expliqué le père Lombardi. "Il s'agit bien de tout faire pour répondre aux recommandations et continuer efficacement sur la voie qui a été prise, à savoir la transparence et la fiabilité financière, l'efficacité de mesures pour la lutte contre le recyclage", a-t-il ajouté.

Les efforts du Vatican en matière de lutte contre le blanchiment d'argent sale avaient été salués début juillet par Moneyval. Le groupe d'experts avait estimé que les autorités vaticanes avaient accompli "un très long parcours en un laps de temps très court", même si du travail restait à faire. L'arrivée au Vatican de René Bruelhart intervient deux mois après la nomination d'un autre expert, chargé d'améliorer la communication de la Secrétairerie d'Etat: l'Américain Greg Burke, laïc membre de l'Opus Dei et ancien journaliste de Fox News.