International

L'affaire fait grand bruit en France depuis la début de la semaine. Aurélie Filippetti, ministre française de la Culture, est partie à l'île Maurice, pendant les vacances de Noël, sans en avertir les membres de son cabinet.

Avant les fêtes de fin d'année, François Hollande s'était exprimé durant un conseil des ministres en disant :"Je ne vous souhaite pas de bonnes vacances, puisque vous n'êtes pas censés en prendre". En effet, le président français avait établi comme règle que les ministres devaient rester à moins de deux heures de Paris. La destination choisie semble donc étrange, l'île Maurice se trouvant à plus de 9000 km de la capitale française...

Obligée de se justifier

Sur Europe 1, la ministre de la Culture a affirmé avoir prévenu François Hollande et que celui-ci l'avait autorisée à partir. N'étant pas au courant, le cabinet de la ministre a démenti sa présence à l'île Maurice avant que le magazine Voici ne publie des photos (voir ci-dessous) mercredi. Les clichés, datant du 22 décembre dernier, montrent qu'Aurélie Filippetti se trouvait bien sur une plage mauritienne. Au sujet de son mutisme vis-à-vis des membres de son cabinet, la ministre s'est exprimée en soulignant que cela relevait de sa "vie privée" et que c'est pour cette raison qu'elle n'avait prévenu personne.

Interrogée par le journaliste Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, ce vendredi, elle s'est exprimée en déclarant que les propos du président au sujet des vacances de Noël étaient plus une boutade car il leur avait demandé de rester vigilants.

La ministre a également qualifié la parution des photos dans Voici "d'atteinte à la vie privée". Le dossier a été confié à un avocat.