Le monde politique français comme belge est en ébullition depuis l'annonce, très attendue, du duo qui s'affrontera au premier tour de la présidentielle française: Emmanuel Macron, grand favori, face à Marine Le Pen.

Voici les toutes premières réactions:


  • Emmanuel Macron: "On tourne aujourd'hui une page de la politique française", a-t-il déclaré à l'AFP.

  • Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon "ne prend pas acte de ces résultats", invoquant les "marges d'erreur", dit Le Parisien.


  • "Nous assistons à l'effondrement mérité de partis qui ont gouverné le pays depuis 30 ans et qui nous ont fait tant de mal", a déclaré Nicolas Dupont-Aignan, qui a rassemblé 4,9% des votes, dans un discours.

  • "Pour ma part je voterais blanc en rejetant le #FN mais sans croire que Macron est un barrage . Je crois dans l'expression des luttes." a tweeté Nathalie Arthaud, qui a obtenu 0,5% des votes.


  • "L'extrême droite mènerait au désastre. Il convient maintenant à Macron de rassembler les Français (...) pour construire un état fort. (...) J'attends que Macron restaure le crédit de la France à l'international", a déclaré Alain Juppé lors d'une conférence de presse.

  • François Hollande ne donnera pas son choix ce dimanche et ne fera pas de déclaration ce soir. Il a cependant appelé Macron pour le féliciter.

  • "Comme au 1er tour je voterai @EmmanuelMacron le 7 mai.Chacun doit mesurer la gravité du moment et tout faire pour rassembler.Pour la France." a tweeté l'ancien Premier ministre français Manuel Valls.

  • Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, "félicite" Macron et "lui souhaite le meilleur pour le second tour".

  • "Félicitations à Emmanuel Macron à qui je donne ma déclaration d’appui pour un projet européen optimiste et tourné vers l’avenir." réagit Charles Michel sur Twitter.

  • "J'invite tous les démocrates français à voter contre l'extrême droite de Marine Le Pen et en faveur d'Emmanuel Macron", a tweeté Elio Di Rupo. "Il en va de l'avenir de la France et de l'Europe, et donc de notre avenir aussi."

  • "Félicitations @EmmanuelMacron! En Marche pour un projet équilibré, mobilisateur et démocratique! #Presidentielle2017", a tweeté Benoit Lutgen, président du cdH.

  • Macron est le candidat des libertés et de l'Europe. Je le soutiens car il est libéral et pr faire barrage à Le Pen, dit Olivier Chastel, le président du MR, sur Twitter.


  • "Il ne faut pas que la vague populiste balaie la France, juste après l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis. Le succès du FN est et reste inquiétant, les idées extrêmes percent partout et malheureusement pas uniquement dans la société française", a réagi dimanche soir Rudy Demotte le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Martine Aubry a appelé à faire barrage contre le FN, sans toutefois soutenir Macron clairement :


  • "J'ai combattu les projets d' @EmmanuelMacron à l'Assemblée nationale pendant des heures. Je n'appelerai pas à voter pour lui." a tweeté Jean-Frédéric Poisson sur Twitter.

  • "On paie cher nos affaires. Ce ne sont pas nos idées qui ont été battues. On doit mettre le cap sur les législatives", réagit Laurent Wauquiez, président du conseil régional d'Auvergne Rhône-Alpes sur France 2. "Sur la question du vote au second tour, je ne crois pas aux consignes de vote.

  • Guy Verhofstadt, ancien ministre belge et membre du parti européen ALDE, se dit "ravi" de la victoire de Macron.

  • François Barouin, soutien de Fillon, annonce qu'il votera Macron sur TF1.

  • Cécile Duflot, soutien de Hamon et membre des Verts, "'votera Macron sans hésiter".


  • Bernard Cazeneuve, actuel Premier ministre français, appelle à voter Macron. . Il a déclaré vouloir faire échec au Front National "et à son projet funeste de régression de la France et de division des Français".

  • Ahmed Laaouej, du PS belge, regrette la victoire de Macron: "Au fond, rien de neuf avec Macron. Le blairisme dans tout ce qu'il a de droite, dans tout ce qu'il a d'imposture de droite. #Hamon2017", a-t-il tweeté.

  • Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères, appelle à voter Macron.

  • "Grande déception" et "pensée amicale pour François Fillon", déclare Nathalie Kosciusko-Morizet sur France 2, qui appelle à voter Macron.

  • "Demain d'autres combats à mener. Mais pour l'heure voter #Macron pour battre la haine #stopperleFN #Presidentielle2017 2/2" a tweeté l'eurodéputée Eva Joly après avoir remercié Benoit Hamon.

  • Le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste Philippe Poutou, qui a obtenu environ 1% des voix au premier tour de l'élection présidentielle dimanche, s'est abstenu d'appeler ses soutiens à voter pour l'un des deux candidats qualifiés pour le second tour.


Reynders: Macron est "un des rares candidats qui a parlé de l'Union européenne"

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), a indiqué lundi matin sa préférence pour le candidat du mouvement En Marche! Emmanuel Macron pour le second tour de l'élection présidentielle française, au lendemain du 1er tour qui a vu l'ancien ministre de l'Économie arriver en tête devant la candidate du Front National Marine Le Pen. "Il n'y a aucune hésitation, c'est, dans ce cas-là, Emmanuel Macron." "Il y a deux choses", a relevé Didier Reynders au micro de Bel RTL. D'une part, "faire battre (la candidate d'extrême drroite) Marine Le Pen" et, d'autre part, "relancer la construction européenne." Emmanuel Macron est "un des rares candidats qui a clairement parlé de l'Union européenne pendant la campagne. C'est une bonne chose que l'on puisse avoir à côté de soi des gens qui veulent vraiment discuter du projet européen, parce qu'il faut le reconstruire. Mais il faut rester dans l'Union européenne et continuer à partager un projet de paix en commun."

Selon le chef de la diplomatie belge, les conséquence pour l'Union européenne d'une élection de Marine Le Pen seraient "très dangereuses." "On est déjà dans le cadre du Brexit dans une situation compliquée (...), si on devait y ajouter un débat sur le maintien de l'un des pays clés de l'UE, je crois que ce serait le début d'un processus de fin."


Le Kremlin "respecte" les résultats du 1er tour en France

Le Kremlin a annoncé lundi "respecter" les résultats du premier tour de l'élection présidentielle française et souhaiter des relations "mutuellement bénéfiques" entre Paris et Moscou. "Nous respectons le choix des Français. Nous sommes partisans de la mise en place de bonnes relations mutuellement bénéfiques" avec la France, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l'agence publique Ria Novosti.

La bataille pour le second tour de l'élection présidentielle française verra s'opposer le pro-européen et ancien ministre Emmanuel Macron et la dirigeante d'extrême droite anti-mondialisation Marine Le Pen.

Mme Le Pen avait été reçu officiellement fin mars par le président Vladimir Poutine à Moscou, ce dernier assurant qu'il n'y a pas d'ingérence russe dans l'élection présidentielle française.