Même si les sondages n'avaient pas vu venir le fait que Nicolas Sarkozy arriverait troisième au premier tour de la primaire de la droite et du centre, un nouveau sondage mené par Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et France Inter est sorti mardi. Selon celui-ci, François Fillon remporterait le second tour haut la main en récoltant 65% des voix face à Alain Juppé.

Il faut en effet tenir compte des consignes de votes des candidats perdants. Nicolas Sarkozy a, dès son éviction, expliqué qu'il soutiendrait Fillon. Selon le sondage, 85% des personnes qui ont voté pour l'ex-Président au premier tour voteraient Fillon contre 15% pour Juppé. Les trois-quarts de ceux qui ont voté pour Bruno Le Maire reporteraient leur voix sur François Fillon. 

Les électeurs de Nathalie Kosciusko-Morizet voteront tant pour l'un que pour l'autre, tout comme les électeurs centristes. 

Tout sauf Sarko

Le sondage souligne également le fait que beaucoup de votants ont annoncé clairement avoir opté pour Alain Juppé pour faire barrage au retour de Nicolas Sarkozy. 45% des électeurs de Juppé auraient fait ce choix uniquement pour que Sarkozy ne passe pas le premier tour. Pas de chance pour Juppé, seuls 14% des électeurs de Fillon ont voté pour lui pour faire barrage à Sarkozy. Autrement dit, Fillon conserverait beaucoup plus le vote de ses fidèles que Juppé. 

Selon le politologue Gaël Sliman, président de l'institut Odoxa, "Alain Juppé va devoir convaincre que ce qu'il entend proposer aux Français est beaucoup plus adapté au pays que ce que va proposer François Fillon. Si Juppé réalisait un score honorable au second tour, ce serait une performance". 

Ce sondage Odoxa-Dentsu Consulting a été réalisé sur un échantillon de 4 763 personnes représentatif de la population française de plus de 18 ans, dont 699 électeurs de la primaire. Elles ont été interrogées via internet les 19 et 20 novembre, le jour et la veille du premier tour de la primaire à droite. Parmi les sondés, 85% ont été interrogés la veille du vote et 15% le jour du vote.