Plus de 18.000 personnes ont été placées en détention depuis le coup d'Etat manqué du 15 juillet. La déclaration provient du ministre turc de l'Intérieur, Efkan Ala, à la chaîne de télévision publique TRT Haber, rapporté par Reuters. Sur ce total, 9.677 ont été officiellement arrêtées et attendent leur jugement.

Ces arrestations concernent des journalistes, des professeurs d'universités, des membres de l'armée qui auraient participé à la tentative de coup d'Etat ou encore de simples opposants suspectés d'être liés à Fethullah Güllen, considéré comme l'instigateur du putsch.

Parallèlement à cela, 50.000 personnes ont vu leur passeport confisqué suite au putsch manqué.