Après un mois, les Etats-Unis sont toujours bloqués par le "Shutdown". Le "Shutdown" est une procédure classique, qui met les fonctionnaires et les agences fédérales au chômage technique, faute de vote sur le budget au Congrès. Pourtant tout n'est pas paralysé pour autant.


Avec 30 jours de blocage, l'administration Trump détient désormais le record du "Shutdown" le plus long de l'histoire des Etats-Unis. Sous Bill Clinton, il avait duré 28 jours au total, du 14 au 19 novembre 1995 (7 jours), puis du 15 décembre au 6 janvier 1996 (21 jours).

Le terme "Shutdown" signifie fermeture. Concrètement, c’est une mesure prévue par la Constitution américaine lorsque le Congrès ne parvient pas à voter le Budget. Le gouvernement américain est alors en incapacité de payer son administration, ce qui implique un chômage technique pour les fonctionnaires qui ne sont pas essentiels. Parmi les services considérés comme essentiels on retrouve, la protection des frontières, les soins médicaux à l'hôpital, le contrôle du trafic aérien, l'application de la loi et la maintenance du réseau électrique.

Environ trois-quarts du gouvernement sont financés par des projets de loi existants, ce qui implique qu'ils continuent de fonctionner. Cependant, certains services associés aux programmes obligatoires peuvent être réduits si leur financement est doté d’un volet discrétionnaire.

1. Sécurité sociale et assurance maladie

Ces programmes maintiennent leurs opérations sans interruption car ils relèvent de dépenses obligatoires auxquelles le gouvernement s'est engagé. Néanmoins, les nouveaux candidats qui postulent à cette aide peuvent être mis en attente.

2. L'armée

Conformément à un plan d'urgence établi par le département de la Sécurité intérieure, les militaires sont exemptés d'arrêt et continuent à être payés.

3. L'enquête sur l'ingérence russe

Alors que l'enquête relève du ministère de la Justice, elle ne sera pas affectée par le blocage gouvernemental car le bureau dispose de sa propre source de financement permanente, rapporte CNN . Le bureau de l'avocat Mueller est "financé par un crédit permanent indéfini", a déclaré mercredi à CNN un porte-parole du ministère de la Justice. "Les projets de loi de crédits soumis au Congrès ne touchent donc pas le bureau du conseil spécial."

4. Les douanes

Le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis est considéré comme un service "essentiel" bien que la protection des frontières soit au cœur de la paralysie. En effet, le Président américain souhaite faire construire un mur à la frontière avec le Mexique, un sujet de désaccord entre Républicains et Démocrates.

5. Les parcs nationaux

Financés par le Département de l’intérieur, les parcs sont l’une des entités gouvernementales les plus touchées par un "Shutdown". Pourtant nombre d'entre eux restent ouverts. Un projet de loi a été adopté par le Congrès l'année dernière afin que tous les sites des parcs nationaux fonctionnent normalement. En réalité, cela signifie que les portes de nombreux sites sont ouvertes mais que très peu de personnel est disponible pour protéger les visiteurs ou les ressources du parc.