Trois jours après une fusillade qui a fait 27 morts, dont 20 enfants âgés de 6 ou 7 ans, dans une école de Newtown, dans le Connecticut (nord-est des Etats-Unis), on s’interrogeait toujours sur la personnalité du tueur, un jeune homme de 20 ans, et sur les raisons de son coup de folie.

Le président Barack Obama devait se rendre dimanche auprès des familles et prononcer un discours.