Après un pic à 880 km à la mi-journée, soit l'équivalent d'un Paris-Saint-Tropez complètement embouteillé, les routes des vacances commençaient à se décongestionner lentement dans l'après-midi en France. Depuis 13H00, les bouchons ont commencé à à se réduire. Et à 15H00, Bison futé n'enregistrait plus "que" 538 km de retenues.

Les principales difficultés continuaient de se concentrer sur les axes menant à la Méditerranée et à l'Atlantique.

Au sud de Lyon, sur l'autoroute du soleil, les automobilistes devaient faire face à plus de 85 km de bouchons pour traverser l'Isère et la Drôme.

D'importantes difficultés étaient également visibles sur l'A10 entre Paris et Bordeaux et sur l'A63 vers l'Espagne avec 126 km d'embouteillages cumulés.

Dans le sens des retours, en revanche, on ne relevait pas de grandes difficultés à 15H00.

Ce chassé-croisé est la pire journée depuis le début de l'été, même s'il est légèrement plus calme que l'an dernier, puisque le 2 août 2014, le chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens avait provoqué le record de 966 km de bouchons.

Dimanche, la patience sera encore de rigueur: Bison Futé voit orange dans le sens des départs et rouge dans le Centre, l'Ouest et en Rhône-Alpes.